Home Spectacles - expo - conférences

Spectacles - expo- conferences

Colloque sur les textes de Bélaîd Aït Ali en Tamazight

A lire, voir, écouter

Colloque à Tizi Ouzou  sur les textes en Tamazight de Belaïd Aït Ali

Un colloque sur l’auteur de romans en tamazight, Belaïd Aït Ali, a été organisé par le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Les intervenants, universitaires et chercheurs, ont ainsi développé, dimanche et lundi, plusieurs aspects, liés notamment à «la position de cet auteur vis-à-vis de la tradition littéraire». «Son texte Lwali n udrar, écrit durant les années quarante et qu’on considère désormais comme le premier roman en tamazight, et Tafunast igujilen, texte récrit d’une version traditionnelle, sont, d’un côté, écrits dans un style captivant mêlant merveilleux et humanisme», expliquent les organisateurs dans la problématique de ces journées scientifiques.

Mis à jour (Jeudi, 28 Avril 2016 16:15)

 

entretien avec malika Domrane

A lire, voir, écouter

La mémoire en héritage
«Je suis comme une plante, lorsqu’on l’arrache à la terre, elle dépérit. Moi, sans ma Kabylie, je me sens mal», précise la chanteuse.
«Je recherche du tréfonds de mon âme les racines de ces chants berbères. Je trouve mon inspiration dans les complaintes de femmes de montagne, repères et valeurs identitaires, elles sont les gardiennes de la mémoire et des traditions.» C’est une chanteuse militante qui parle. Une dame au chapeau de cow-boy sur sa chevelure blonde, qui, en dépit des difficultés de la cause, demeure foncièrement une combattante...d’élite. Depuis toujours,
«kabylité» et droits de femmes ont constitué les moteurs de la diva Malika Domrane.